Débuter en chinois mandarin

apprendre le chinois

Quel intérêt d’apprendre le chinois dans une école de Kung-fu?

Apprendre le kung-fu en Chine peut être parfois frustrant dans certain cas. En effet on se lie d’amitié avec les élèves chinois et les instructeurs, mais nos conversations se limitent aux mimes, aux gestes et aux applications smartphones de traduction. On a tous connu ça lors de voyage à l’étranger, c’est toujours des moments très agréable qui laisse beaucoup de souvenirs mais parfois on souhaiterait aller plus loin que de parler de sujet simple.Avec quelques heures de chinois par semaine, une fois que l’on maîtrise les bases on peut facilement comprendre des conversations simple de la vie courante. Quelques mots de vocabulaire et quelques notions grammaticales peuvent suffire à nous faciliter la vie dans un environnement complètement chinois. On peut alors avoir des discussions simple avec les enfants, avoir des fous rires que l’on comprendra, mieux interpréter les conseils de notre instructeur, comprendre ce que l’on nous demande. Même si ce n’est que quelques mots, c’est déjà très important car vous les utiliserez tous les jours.

Mes débuts en chinois

Lorsque je me suis décidée d’apprendre quelques phrases en chinois lors de mes premiers séjours d’entraînement en Chine, il m’a juste fallu 3 semaines à raison d’une heure de pratique quotidienne avec les enfants et un vieux livre d’apprentissage pour savoir me débrouiller. Certes mes structures de phrases étaient souvent à l’envers, j’avais de très mauvais tons et je manquais de vocabulaire, mais à chaque fois que je faisais l’effort de parler et de comprendre, un autre monde s’offrait à moi. Les chinois sont très réceptif à ce genre de chose, si on fait l’effort d’aller vers eux et de comprendre leur langue, ils s’ouvrent tous beaucoup plus facilement.Tous les soirs après l’entraînement, j’apprenais quelques mots de vocabulaire, j’essayais de faire une phrase avec mon petit livre, et j’allais discuter avec mon instructeur ou avec les enfants. Ils rigolaient souvent de mes erreurs, mais au moins il me corrigeait, c’est ce qui m’a permis d’avancer.A chaque fin de cours j’écrivais les mots que l’instructeur prononcé régulièrement pendant les cours, puis j’essayais de les répéter à un enfant pour qu’il me montre ce que cela signifié.

Non ce n’est pas la langue la plus difficile au monde

Après avoir passé plus d’une dizaine d’année sur les bancs de l’école à apprendre l’anglais et seulement un an et demi à apprendre le mandarin, je peux aujourd’hui me lancer dans des conversations compliqué en chinois alors que je suis incapable de sortir une phrase correcte en anglais…L’apprentissage des tons et de l’écriture peut faire peur, mais ce n’est pas si compliqué, il faut juste de la patience et de la pratique. La langue chinois à cette avantage de ne pas avoir de conjugaison, par exemple le verbe manger “chi 吃” ne changera pas et restera le même peu importe si c’est au passé, présent, futur, singulier ou pluriel. Il n’y a pas d’alphabet, juste des mots représentés par des caractères.Une fois que l’on a compris comment structurer une phrase, il nous reste plus qu’à apprendre le vocabulaire et travailler nos tons. Tout comme en Kung-fu, une fois que l’on a bien travaillé et assimilé les bases , on ne peut que s’améliorer et progresser rapidement.

« Mieux vaut dire une phrase avec les mauvais tons, qu’un seul mot avec le bon ton »

J’ai souvent entendu des personnes qui par peur de mal prononcer une phrase, préfère dire juste un mot avec le bon ton pour se faire comprendre. Mais dans la plupart des cas vous n’allez pas vous faire comprendre de cette manière. Il existe des dizaines de mots qui ont le même ton, donc si vous voulez dire quelque chose de précis autant faire une phrase pour être le plus compréhensif possible, même si votre phrase est bancal. Le but est de se faire comprendre, pas de gagner un concour de prononciation. Par exemple si vous voulez dire ‘blé’ (à un marchand), le mot mài veut également dire ‘vendre’, donc il ne comprendra pas. Par contre mis dans une phrase il aura la place du nom donc ce sera beaucoup plus compréhensible.Il faut savoir qu’en Chine il y a plus d’une centaine de dialecte différent, donc parfois même les Chinois entre eux ne se comprennent pas. Tout le monde parle le dialecte de sa région en plus du mandarin qui est enseigné dans toutes les écoles, mais certains n’ont pas eu la chance de l’apprendre. Les Chinois ont donc cette habitude d’entendre des intonations et prononciations différentes, il ne faut donc surtout pas avoir peur de mal prononcer une phrase, car personne n’a un chinois parfait. D’ailleurs si vous faites l’effort de parler, on va souvent vous dire ‘Tu as un meilleur chinois que moi’…La plupart des chinois sont très patient, ils vont vous écouter très attentivement et vont même vous corriger gentillement. Un étranger qui fait l’effort d’apprendre leur langue est toujours très bien vu et respecté.

« Ecrire chinois? Comment faire je ne sais pas dessiner! »

Les cours de chinois mandarin à l’école de Shi Miao Hai seront axés autant sur l’oral, l’écoute que l’écrit, l’écriture fait parfois peur, mais c’est juste une série de traits… beaucoup plus simple que nos lettres de l’alphabet toutes différentes. Je suis incapable de dessiner un chien qui ressemble à un chien, et pourtant je sais écrire chinois. Cela n’a rien à voir avec le dessin, par exemple quand on écrit un A majuscule, on trace juste trois traits dans un ordre précis et il ne faut pas avoir de qualité de dessinateur pour ça. Pour les caractères chinois c’est exactement pareil. Apprendre à écrire c’est très simple, le plus dur c’est de ne pas laisser notre cerveau oublier…il faut donc écrire, écrire et écrire.On laisse souvent l’apprentissage des caractères quand on veut apprendre le chinois, mais c’est tout aussi important que l’oral. Je me suis retrouvé plusieurs fois dans les rues de Pékin sans smartphone et sans personne aux alentours… dans ces situations là, comprendre les écriteaux des panneaux et très important. Savoir lire le mot ‘hôpital’, ‘Pharmacie’, ‘Toilette’, ‘Restaurant’ et même Police paraît bête, mais c’est rassurant et vraiment utile. Parfois c’est juste vital…comme par exemple savoir différencier ‘toilette femme’ de ‘toilette homme’.