La pratique du Sanda au sein de l’école

kung-fu sanda

Le Sanda est l’une des spécialité de Shi Miao Hai. A l’époque où il était instructeur principal au temple Fawang, le maître dirigeait un groupe spécifique de Sanda. Les élèves étaient formés chaque jours à la maîtrise des bases du combat pour intégrer les compétitions national et/ou entrer à l’armée. Désormais à la tête de sa propre école de kung fu, Shi Miao Hai entend transmettre cette discipline à ses élèves chinois et étrangers selon les méthodes qu’il employait à Fawang.

Apprentissage des positions et déplacements de base

Avant d’affronter un adversaire en combat, même amical, il faut apprendre et assimiler toutes les techniques de bases. L’apprentissage commence d’abord par la position de garde et les déplacements, cela représente les racines du combattant, sans stabilité il n’y a pas de force, le combat est perdu d’avance. Même les élèves de niveau supérieur sont obligés de toujours remettre en question l’exécution de leur déplacements et leur positions.

Apprentissage des techniques de frappe

Le Sanda regorge d’une grande panoplie d’attaque de poing et de coup de pieds. Après avoir assimilé les différentes techniques, il faudra savoir les utiliser en déplacement, les enchaîner pour que leur exécution deviennent automatique. Puis il faut les travailler sur des paos pour habituer nos membres au contact et ainsi développer notre force, rapidité et explosivité.

Apprentissage des techniques de projections et de saisies

Les saisies et projections font partie intégrante du Sanda, elles sont très efficaces pour casser la distance entre les combattants. Lorsqu’un combattant se retrouve au sol il est mis hors combat, c’est donc la finalité de chaque combattant de mettre son adversaire au sol. La majorité des techniques de projections viennent de la lutte chinoise, il y en a une multitude à travailler en fonction de la condition physique de chacun. Le travail se fera toujours par deux sur les tapis de l’école pour éviter tout contact trop brutal avec le sol et pouvoir travailler en toute sécurité. Même si vous décidé de travailler les projections sur votre temps libre, oubliez jamais d’installer les tapis.

Initiation au combat

Après avoir assimilé toutes bases, l’élève peut commencer à s’initier au combat, d’abord qu’avec le travail des poings pour habituer l’oeil à percevoir les attaques, acquérir des réflexes, coordonner les mouvements, mettre en pratique les déplacements et apprendre à voir les ouvertures de l’adversaire.