foire aux questions

Nous avons élaboré cette Foire Aux Questions sur la base de nos 10 ans d’expérience, période pendant laquelle l’association Stage Kung-Fu Chine a envoyé pas moins de 400 élèves au temple Fawang et déjà des dizaines d’élèves dans la nouvelles école de Shi Miao Hai créée fin 2018. Nous espérons que vous trouverez ici, des réponses à vos principales préoccupations.  La plupart des réponses contiennent un lien vers une rubrique spécifique du site, pensez à suivre le lien pour obtenir une réponse encore plus approfondie. Si malgré vos recherches vous ne trouverez pas la réponse à votre question, merci de nous contacter via ce formulaire ou de démarrer un Chat en cliquant sur l’icone « Facebook Messenger » située à droite de votre écran.

Il faut savoir que même un bon pratiquant de Kung Fu à l’étranger redevient un élève débutant en Chine. N’avoir aucune base peut permettre d’assimiler plus vite et mieux, car on ne sera pas perturbé par notre passé martial; et corriger de mauvaises habitudes prend parfois plus de temps que de tout réapprendre. En revanche, il faut un minimum de condition physique, de la motivation et aimer la culture chinoise pour pouvoir progresser rapidement.

Il faut tout d’abord un passeport encore valide 6 mois avant la date de départ, et avec deux pages blanche de libre face à face. Puis un visa pour la Chine, qui sera collé dans le passeport par le consulat chinois. Une fois votre inscription validée, l’association SKF-Chine vous fera parvenir les documents nécessaires à l’obtention de votre VISA (la lettre d’invitation et attestation d’hébergement).

L’âge n’est pas un obstacle à nos rêves, au contraire ! S’il est évident que vous n’apprendrez probablement pas le salto arrière à 60 ans, sachez que le programme d’entraînement est modulable en fonction de votre condition physique. Sachez que nous avons déjà vu personnes de la cinquantaine mieux tenir les entraînements que les jeunes de 20 ans… le principal n’étant pas l’âge, mais la motivation, et une bonne condition physique.

En fonction des périodes, les places sont limitées, je vous conseille donc de vous inscrire assez rapidement. N’hésitez pas à contacter l’association pour avoir plus de renseignements ou de conseils pour votre projet. Le consulat accepte les dépôts de dossier de visa à partir de 3 mois avant le départ pour la Chine.

Les plannings et horaires changent en fonction des saisons, mais le contenu des cours reste le même. Premier entraînement de la journée au levé du soleil (5h30 en été), suivi du petit-déjeuner et du ménage. Deuxième entraînement le matin de 8h30 à 11h30, deux fois par semaine ce cours est remplacé par des leçon de mandarin et de calligraphie. Sieste l’après midi suivi de trois heures de kung-fu. Les soirées sont libres, on peut se reposer tout comme s’entraîner.

Je conseille particulièrement les mois d’avril, mai juin et septembre octobre, les températures sont alors idéales, et il n’ y a pas trop d’élèves étrangers. Pour les personnes qui recherchent de la tranquillité, mieux vaut éviter la période estivale, qui est fort animée.

Les cours ne sont pas adaptés aux enfants, mais aux adultes et adolescents. Il faut une grande autonomie et une bonne capacité à s’adapter pour bien profiter du séjour. L’école accepte les élèves étrangers à partir de 12 ans, à condition qu’ils soient accompagnés, motivés et passionnés par les arts martiaux et la culture chinoise.

Les premiers jours, cela ne va pas être évident, étant donné qu’il s’agit d’un environnement inconnu et d’une langue incompréhensible pour la plupart des élèves étrangers. Les instructeurs et les élèvent on l’habitude de se faire comprendre par d’autres moyens, par les gestes, les mimes, les photos, les applications de traduction et cela termine souvent par des fous rires,.C’est en surmontant cette barrière de la langue que les premiers liens fort se créent entre les étrangers et les chinois sur place. Il y a toujours une solution pour se faire comprendre, et si besoin l’association Stage Kung-fu Chine est présente pour traduire à distance.

L’école fournit une tenue d’entraînement, une paire de basket (type feiyue), la lessive, et un nécessaire de toilette. Si vous avez des problèmes de dos ou de genoux, nous vous recommandons de prendre vos propres baskets avec une bonne semelle, cela limitera le ressenti des chocs, lors des sauts par exemple. Prévoir aussi quelques tee-shirts d’entraînement, une ou deux tenues de ville pour le week-end, des médicaments contre la diarrhée, des pansements et quelques livres pour s’occuper pendant les temps libres.

Il y a plusieurs façons de rejoindre l’école en fonction de vos moyens financiers. Le plus simple est qu’un chauffeur vienne vous chercher directement à l’aéroport, le prix de la course est facturé à 300 yuan, le trajet dur environ 1h30. Vous pouvez également prendre un bus à 50 yuan la place directement pour Dengfeng, un des instructeurs vous attendra à l’arrêt final.

La réponse dépend du type de la blessure, dans tous les cas il faut tout de suite en parler aux instructeurs, ou si c’est trop spécifique contacter l’association pour traduire par le biais des maîtres, ils ont tous nos contacts. Les instructeurs font toujours appel à un docteur en médecine chinoise pour tout ce qui douleur, blocage, entorse, élongation etc…Pour les autres problèmes les élèves sont emmenés directement à l’hôpital pour avoir les soins adaptés. Pensez aussi à prendre des médicaments contre la diarrhée, pommade contre les piqûres de moustique etc….

La Chine censure l’accès à Google, gmail, Youtube, Facebook, Instagram, Twitter…pour contourner cette interdiction on peut télécharger une application VPN sur les mobiles et ordinateurs. Il en existe des payantes et des gratuites assez fiable. En Chine tout le monde utilise l’application mobile ‘wechat’, c’est très utile pour garder contact avec sa famille et ses amis, mais aussi pour discuter directement avec les instructeurs et élèves de l’école, il y a également un système de traduction directement intégré dans les conversations.