Enseignement traditionnel en Chine

cours de calligraphie

apprendre la calligraphie chinoise

学习中国书法

La calligraphie, un art millénaire

Depuis plus de deux milles ans, la calligraphie fait partie intégrante des traditions ancestrales de la Chine. Tout pratiquant d’art martiaux recherche la maîtrise de lui-même, cette paix intérieure qui permet l’équilibre entre le corps et l’esprit; la pratique régulière de la calligraphie permet d’atteindre cet objectif. 

De la calligraphie au kung-fu

En théorie le calligraphe travaille sous le principe du yin et du yang, ces deux contraires que tout oppose mais qui n’existent pas l’une sans l’autre. C’est à dire qu’il doit bien tenir son pinceau tout en étant relâché, faire des traits épais tout en les affinant sur les extrémités, être doux dans le tracé tout en étant dur sans sa détermination. Pour avoir cet équilibre il doit harmoniser les contraires. Dans les arts martiaux et plus spécifiquement dans la pratique du Kung-fu, le même principe est appliqué, par exemple rien que sur un simple coup de poing on retrouve le relâché/ contracté, dur/souple. Par la suite, la calligraphie nous apprend à adapter notre vitesse; certain traits sont tracés plus rapidement que d’autre, les extrémités sont toujours sous un trait plus relâché et lent. Il y a un certain rythme à tenir pour ne pas avoir le même coup de pinceau partout. Là encore, on retrouve exactement le même principe en Kung-fu, dans les taolus par exemple, pour obtenir un enchaînement vivant qui ressemble à un combat, les mouvements doivent être rythmés comme une musique. C’est le rythme qui donne vie au taolu, tout comme c’est le rythme qui donne vie à la calligraphie.

un programme adapte aux debutants

学书法的好处

Les bienfaits de la pratique de la calligraphie

La calligraphie demande patience et observation, relâchement, fluidité et souplesse dans le mouvement. Sa pratique quotidienne nous rend plus zen, et nous guide dans la recherche de la sérénité, en éloignant le stress du quotidien. La calligraphie à aussi l’avantage de faire ressortir notre humeur dans nos tracés, une personne anxieuse ou irritable sur le moment aura plus de tensions dans ses mouvements qu’une personne posée.

A force de pratiquer, notre posture devient plus naturelle, le poignet se relâche automatiquement, le pinceau devient le prolongement du bras, tout comme le sabre ou l’épée dans la pratique des art martiaux.

Découvrez également...